In English Accueil Billard Bélier SNH Relativité Botanique Musique Ornithologie Liens/Contact
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Site de Régis Petit

Ornithologie

Image Ornithologie : Tourterelle des bois

Préambule ( Paragraphe Début / Suivant )


En complément du sujet Musique et langage parlé, cette page est destinée aux amoureux de la nature et des oiseaux en particulier.
L'auteur y présente un catalogue des oiseaux d'Europe rassemblant près de 300 espèces communes en Europe.
A ce catalogue est associée une méthode d'identification des oiseaux, principalement par leurs chants ou leurs cris. Cette méthode a l'avantage d'être simple.

Remarques :
- Tous les mots-clés employés sur cette page (avec première lettre indiquée en majuscule) sont définis soit dans la grammaire de cette page, soit dans le Lexique de la page Musique.
- Les auteurs cités dans cette page y sont mentionnés entre crochets sous la forme [AUTEUR Titre]. Voir Bibliographie.

Sommaire de cette page ( Paragraphe Précédent / Suivant )

  1. Catalogue des oiseaux d'Europe
  2. Identification auditive d'un oiseau inconnu
  3. Identification visuelle d'un oiseau inconnu
  4. Chant et cris des oiseaux - Musique et langage parlé
  5. Symbolisme phonétique
  6. Habitat
  7. Aspect extérieur
  8. Bibliographie

1. Catalogue des oiseaux d'Europe ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Le catalogue ci-dessous regroupe à ce jour 296 espèces d'oiseaux, les plus communes parmi les mille espèces répertoriées en Europe.
Ce catalogue contient notamment l'ensemble des 268 espèces reproductrices en France (celles dont la population dépasse 10 couples) selon l'enquête de 2016 (cf [Collectif, Annexe 5]). Elles sont distinguées dans le Classeur Excel (colonne Nidification).
Le catalogue est enrichi progressivement par l'Auteur.
Au niveau visuel, on y trouvera une photo de l'oiseau accompagnée des principaux traits saillants de son aspect extérieur.
Au niveau auditif, on y trouvera deux enregistrements, le chant de l'oiseau (hors chant d'imitation) et un de ses cris (généralement le cri de contact), chacun étant présenté avec sa Formule, son Fichier audio et son Sonagramme.
Ce catalogue se trouve intégralement reproduit dans le Classeur Excel.

Consultez le Catalogue des oiseaux d'Europe dont le Nom commun commence par la lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

2. Identification auditive d'un oiseau inconnu ( Paragraphe Précédent / Suivant )

Comment faire ?


Le classeur Excel proposé ici et intitulé ornclasseur_web (.xlsx, 200 Ko) permet d'identifier un oiseau inconnu au niveau auditif, le niveau visuel étant disponible en complément.
Les principaux critères d'identification (cf titres indiqués en jaune dans ce classeur) sont les suivants :
- L'Habitat de l'oiseau (voir Habitat).
- Le Nombre de Sons successifs par Phrase (voir Nombre).
- La présence ou non de Sons "trillés" dans la Phrase (voir Trille).
- La qualification de la Phrase, issue du Symbolisme phonétique en français :
    Le Libellé1 correspond au premier Phonème ou groupe de Phonèmes de la Phrase. Par exemple, pour le cri de la perdrix grise (Phrase = "(pit)*"), le Libellé1 "piaillé" correspond au groupe de Phonèmes "pi".
    Le Libellé2 correspond généralement au second Phonème ou groupe de Phonèmes de la Phrase. Par exemple, pour le cri de la chouette hulotte (Phrase = "ouh.iiik"), le Libellé2 "perçant" correspond au Phonème "i".
- La Phrase écrite en français, correspondant au chant ou au cri entendu (voir Phrase).

Dans ce classeur, les cellules Excel en texte sous-ligné sont des hyper-liens vers les fichiers audio et sonagrammes relatifs aux chants et aux cris des oiseaux.
Il suffit alors de filtrer successivement chaque colonne Excel (indiquée en jaune) depuis la gauche.
Remarque : Ce classeur Excel a été construit en s'inspirant des références documentaires données en Bibliographie.

Exemple d'identification auditive


Phrase entendue "tjuk.tjuk.tjuk.tjuk..." en milieu rural et proche d'une forêt.
Pour identifier cet oiseau, les filtrages à réaliser dans le classeur Excel sont les suivants :

1. Critères principaux :
       1. Habitat : Agricole ou Forestier.
       2. Nombre : x correspondant à plusieurs Sons successifs constituant la Phrase.
       3. Trille : vide indiquant que la Phrase ne contient aucun Son "trillé".
       4. Libellé1 : jacassé indiquant que la Phrase entendue donne une impression de "jacassé" (voir Symbolisme phonétique en français).
       5. Libellé2 : vide imposé par le filtrage.
   A ce niveau de filtrage, il reste six lignes concernant la Grive litorne (chant = "(tchak)*"), le Busard cendré (cri = "(tchek)*"), le Traquet oreillard (cri = "(tchrék)*.sri"), le Merle noir (cri = "(tjuk)*"), le Merle à plastron (cri = "(tjek)*") et le Pic épeichette (cri = "(tjik)*").
2. Critères complémentaires :
       6. Phrase : (tjuk)* correspondant à la Phrase entendue.
3. Désignation :
   Il reste alors une seule ligne concernant le Merle noir dont les colonnes "Voix" et "Fonction du cri" indiquent que c'est son Cri d'Alarme.
   En final, si l'oiseau est visible, on vérifie qu'il correspond bien à son Aspect extérieur, mâle ou femelle (colonnes Photo1 et Photo2) :

Image Image

3. Identification visuelle d'un oiseau inconnu ( Paragraphe Précédent / Suivant )

Comment faire ?


Le classeur Excel proposé ici et intitulé ornclasseur_web (.xlsx, 200 Ko) permet d'identifier un oiseau inconnu au niveau visuel, le niveau auditif étant disponible en complément.
Les principaux critères d'identification (cf titres indiqués en jaune dans ce classeur) sont les suivants :
- L'Habitat de l'oiseau (voir Habitat).
- Tous les critères de l'Aspect extérieur depuis le Poids jusqu'au Comportement (voir Aspect extérieur).

Dans ce classeur, les cellules Excel en texte sous-ligné sont des hyper-liens vers les photos des oiseaux.
Il suffit alors de filtrer successivement chaque colonne Excel (indiquée en jaune) depuis la gauche.
Remarque : Ce classeur Excel a été construit en s'inspirant des références documentaires données en Bibliographie.

Exemple d'identification visuelle

Image

Oiseau vu en milieu rural et proche d'une forêt, entièrement noir sauf le bec (jaune et droit). Marche en sautillant.
Pour identifier cet oiseau, les filtrages à réaliser dans le classeur Excel sont les suivants :

1. Critères :
       1. Habitat : Agricole ou Forestier.
       2. Plumage : noir.
       3. Poitrine : vide (même couleur que le plumage).
       4. Ventre : vide (même couleur que le plumage).
       5. Bec : jaune et non crochu.
       6. Gorge : vide (même couleur que le plumage).
       7. Comportement : Marche en sautillant.
2. Désignation :
   Il reste alors deux lignes concernant le Merle noir (mâle).
   En final, on vérifie que l'oiseau correspond bien à sa photo (colonne Photo1).
   Et si l'oiseau s'est fait entendre, on peut vérifier également que son chant ou son cri correspond bien à son audiogramme (colonne Fichier audio).

4. Chant et cris des oiseaux - Musique et langage parlé ( Paragraphe Précédent / Suivant )

Pourquoi chanter ou crier ?


Le chant des oiseaux a deux fonctions principales : attirance des femelles et défense du territoire. A quelques exceptions près, seuls les mâles chantent.
Certaines espèces chantent également par imitation, en reproduisant des sons très variés (chants d'oiseaux, de grenouille, voix humaine, alarme de voiture, tronçonneuse, etc.), a priori pour se protéger des prédateurs, voire par jeu. Seules trois catégories d'oiseaux sont capables d'imiter d'autres oiseaux : les Psittacidés (perruches et perroquets), les Trochilidés (colibris) et les Oscines (les deux tiers environ des Passereaux tels que : merle noir, rossignol philomèle, canari).
Quant aux cris, ils ont de multiples fonctions dont quatre principales (cf [POPI]) : contact d'inter-localisation, alarme, détresse et nourriture. Mâles et femelles ont leurs propres cris.

Comment communiquer ?


Au niveau vocal, les oiseaux sont une exception parmi les Vertébrés. Ils produisent les Sons, non pas avec des cordes vocales situées dans le larynx, mais avec un organe hautement spécialisé, appelé syrinx, situé plus bas, au point de jonction de la trachée avec les bronches. Grâce à cet organe, certaines espèces peuvent même produire deux Notes simultanément.
Certaines espèces peuvent communiquer aussi par des Sons non vocaux, notamment par :
- claquement de bec (exemples : chouette hulotte, cigogne blanche),
- tambourinage des arbres (exemples : les pics),
- battement d'ailes (exemple : pigeon ramier),
- frémissement des plumes de queue (exemple : bécassine des marais).

Musique et Langage parlé


Au niveau acoustique, le chant ou le cri d'un oiseau est à la frontière de la Musique et du Langage parlé.

Comme en Musique, le chant ou le cri d'un oiseau est une succession temporelle de Sons, entrecoupée de Silences et découpée en Phrases répétitives.
La Phrase est, par définition, le plus petit motif répétitif prononcé (exemple : Phrase "rou.rouhh rou" correspondant au chant de la tourterelle turque).
Le Son est caractérisé par une Hauteur, une Intensité, une Durée et un Timbre. Quant au Silence, il est caractérisé par une Durée.

Par ailleurs, comme dans le Langage parlé, une Phrase se décompose en Mots, et chaque Mot en Sons (ou syllabes).

Une grammaire formelle du codage des chants et des cris des oiseaux est alors possible, en combinant Musique et Langage parlé (voir ci-dessous).

Codage des formules de chants et de cris (principe)


L'Auteur a établi des formules de chants et de cris, écrites en français, obtenues par sélection de Fichiers audio (issus de [Xeno]) puis analyse visuelle de leur Sonagramme.
Le principe de codage de ces formules est le suivant :
    - La Phrase est caractérisée principalement par le Nombre de Sons successifs constituant la Phrase.
    - Le Registre des Hauteurs contient les deux bandes de Fréquences usuelles (Grave et Aigu) et la bande Etendue couvrant ces deux bandes.
    - Le Trille, quand il existe, est un trait saillant de la Phrase, soit un "r roulé" comme dans le Langage parlé, soit une Itération rapide sur un ou plusieurs Sons, de type Tremolo ou Trille en Musique (voir Musique - Lexique - Tremolo et Trille).
    - La Hauteur des Sons (Fréquence de leur Fondamentale) est intégrée à leur Timbre, vu que le Son prononcé n'est pas une simple Note de Musique mais un groupe de Phonèmes caractérisés par leurs Formants, comme dans le Langage parlé.
    - L'Intensité physique des Sons est l'Intensité standard (en dB) d'une écoute normale, sans bruit gênant.
    - La Durée des Sons est modulable sous forme de lettres de prolongation du Son.
    - La Durée des Silences est modulable sous forme de tirets de prolongation du Silence.
    - Le Timbre des Sons est codifié par une seule Syllabe pour chaque Son prononcé.
    - La structure Mélodique des chants et des cris peut être accentuée en Nuance (selon deux valeurs d'Intensité relative entre Sons) et embellie en Ornement (Vibrato, Trille et Tremolo).

Exemples de Formules


Le Tableau ci-dessous donne des exemples de Formule illustrant le codage employé.

OiseauFormuleSignification
Chant de la tourterelle des bois[G1T] rrrouh [
Registre Grave
Phrase à 1 Syllabe
Trille (de type "r roulé")
]
Syllabe prolongée "rrrouh"
Chant de la tourterelle turque[G3] rou.rouhh rou [
Registre Grave
Phrase à 3 Syllabes
]
Syllabe "rou"
frontière inter-Sons "."
Syllabe prolongée "rouhh"
Silence court " "
Syllabe "rou"
Chant de la chouette hulotte[G5] ouh.ouhhh --- hou hou !ouh [
Registre Grave
Phrase à 5 Syllabes
]
Syllabe prolongée "ouh"
frontière inter-Sons "."
Syllabe prolongée "ouhhh"
Silence long " --- "
Syllabe "hou"
Silence court " "
Syllabe "hou"
Silence court " "
Syllabe prolongée "ouh"
Vibrato " ! " sur "ouh"
Chant de la mésange charbonnière[Ax] (ti.tu)* [
Registre Aigu
Phrase à multiples (x) Syllabes
]
Syllabe "ti"
frontière inter-Sons "."
Syllabe "tu"
Itération "( )*" sur "ti.tu"
Chant du merle noir[ExT] $ [
Registre Etendu
Phrase à multiples (x) Syllabes
Trille (de type Itération rapide)
]
Gazoullis "$"
Cri de la chouette hulotte[E2] ouh.iiik [
Registre Etendu
Phrase à 2 Syllabes
]
Syllabe prolongée "ouh"
frontière inter-Sons "."
Syllabe prolongée "iiik"
Chant du Pigeon ramier[G5] rou ROUHH rou - rou.rou [
Registre Grave
Phrase à 5 Syllabes
]
Syllabe "rou"
Silence court " "
Syllabe prolongée et accentuée "ROUHH"
Silence court " "
Syllabe "rou"
Silence long " - "
Syllabe "rou"
frontière inter-Sons "."
Syllabe "rou"

Codage des formules de chants et de cris (grammaire)


Le codage général des formules sous forme de grammaire formelle est le suivant :
    Symboles de ponctuation = blanc [ ] ( ) . - ! *
    Formule = "[" Registre Nombre Trille "]" Phrase
    "[ ]" = paire de crochets contenant des informations contextuelles relatives à la Phrase.
    Registre = bande des Fréquences de la Phrase = G, A ou E, correspondant respectivement à Grave (0 - 2 kHz), Aigu (2 - 15 kHz) et Etendu (0 - 15 kHz).
    Nombre = nombre N de Sons successifs constituant la Phrase. N = "x" signifie "multiple" et rend compte d'un chant mélodieux riche en Sons (exemple : chant du Merle noir).
    Trille = "T" lorsque la Phrase se caractérise par au moins un Son "trillé", c'est-à-dire soit un "r roulé" comme dans le Langage parlé (exemple : chant de la Tourterelle des bois), soit une Itération rapide sur un ou plusieurs Sons, de type Tremolo ou Trille en Musique (voir Musique - Lexique - Tremolo et Trille), dont la cadence est supérieure à 10 occurences par seconde (exemple : chant du Martinet à ventre blanc).
    Phrase = Mot Silence Phrase     ou     Mot Silence     = succession de Mots séparés par des Silences.
    Mot = Expression "." Mot     ou     Expression     = succession ininterrompue de Sons, le point indiquant la frontière inter-Sons sans rupture de Son.
    Expression = Itération ou Son
    Itération = "(" Mot ")" "*", l'étoile indiquant la répétition, sans rupture de Son, du Mot entre parenthèses qui la précède, sous la forme "Mot.Mot.Mot..."
       Remarque : Lorsque la répétition est rapide sur un ou deux Sons successifs, on obtient le Tremolo ou le Trille (voir Musique - Lexique - Tremolo et Trille).
    Son = Gazouillis ou Vibrato ou Syllabe
       Gazouillis = "$", le symbole Dollar désignant une succession rapide de Sons très variés ou indiscernables (par exemple "hi.ha.ho.(hi)*.ha.ho.hu...").
       Vibrato = "!" Syllabe, le point d'exclamation indiquant une petite fluctuation continue de Hauteur sur la Syllabe (exemple : "ouhouhouhouhouh...").
       Syllabe = onomatopée écrite en français et représentative d'un Son prononcé en une seule émission de Voix (exemples : "klok", "rouhh", "tchip").
          La Syllabe est composée de Phonèmes concaténés (exemple "tchip" = "t ch i p").
          La Syllabe est mise en majuscule ou en minuscule selon la plus ou moins grande intensité relative entre Sons dans le même Mot ou entre Mots (exemple : "rou ROUHH rou - rou.rou").
    Silence = Silence_long ou Silence_court
       Silence_long = Silence_court prolongé en durée et représenté par un ou plusieurs tirets placés entre deux blancs (exemples : " - ", " -- ", " --- "). La durée de prolongation est proportionnelle au nombre de tirets.
       Silence_court = " " = un caractère blanc.
    Phonème = plus petite unité sonore isolable dans un Son (voir Musique - Lexique - Phonème (définition)). C'est l'une des Voyelles ou Consonnes qui peuvent s'écrire orthographiquement en français comme suit :
       Voyelles : "a", "â", "e", "oe", "eu", "i", "é", "è", "o", "au", "u", "ou", "un", "in", "an", "on".
       Semi-Voyelles (ou semi-Consonnes) : "y" (exemples : "kya", "yu"), "u+" (exemple : "tsui"), "w" (exemples : "kwa", "win").
       Consonnes classiques : "b", "k" ou "c", "ch", "d", "f", "g", "gn", "j", "l", "m", "n", "p", "r", "s", "t", "v", "z".
       Consonnes non classiques : "h aspiré" placé devant une Voyelle (exemples : "hou", "ha", "hi"), "r roulé" équivalent à "rr... r".
       Lettres de prolongation du Son : "h muet" placé en fin de Son (exemples : "ouh", "rouh", "rouhh") et toute lettre répétée dans un Son (exemples : "ââ", "iiik", "wiiit", "rrre"). La durée de prolongation est proportionnelle au nombre de Lettres de prolongation.

5. Symbolisme phonétique ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Les Phrases constituant les formules de chants et de cris des oiseaux peuvent être qualifiées efficacement en français en appliquant les règles du symbolisme phonétique établi par l'Auteur (voir Musique - Lexique - Symbolisme phonétique).
    Exemple 1 : le cri de la chouette hulotte ("ouh.iiik") peut être libellé de "profond" et de "perçant" correspondant respectivement aux Phonèmes "ou" et "i".
    Exemple 2 : le cri de la perdrix grise ("(pit)*") peut être libellé de "piaillé" et de "tranché" correspondant respectivement au groupe de Phonèmes "pi" et au Phonème "t".
    Exemple 3 : le chant de la mésange charbonnière ("(ti.tu)*") peut être libellé de "tranché" et de "perçant" correspondant respectivement au Phonème doublé "t" et aux Phonèmes "i" et "u".
Cette qualification est surtout utile pour identifier le chant des oiseaux de type "Gazouillis" défini par une succession rapide de Sons très variés ou indiscernables.
Le Tableau ci-dessous donne les Libellés en français sélectionnés par l'Auteur pour qualifier le chant et les cris des oiseaux.
Les Phonèmes ou groupe de Phonèmes correspondant à chaque Libellé sont mis en police grasse lorsque présents dans le Catalogue actuel.

Type de PhonèmeLibelléPhonèmes
ou groupe de Phonèmes
correspondant au Libellé
Voyelle
doux"in", "an"
perçant"i", "y", "é", "u", "u+", "eu"
profond"ou", "w", "au", "on"
puissant"a", "â", "e", "è", "o"
Consonne(s) d'Attaque
avec Voyelle éventuelle
chuinté"ch"
claqué"la", "lâ", "le", "lè", "lo"
croassé"kra", "krâ", "krw"
croassé"gra", "grâ", "grw"
étranglé"rin", "ran"
flûté"li", "ly", "lé", "lu", "leu"
fuyant"f", "v"
gémi"j"
gloussé"lou", "lw", "lau", "lon"
gloussé"lin", "lan"
grincé"ri", "ry", "ré", "ru", "reu"
grogné"re", "ro", "rw"
hululé"hou"
hurlé"h..."
jacassé"tch...k", "tj...k"
mou"m", "n", "gn"
palpité"(p...)*", "(b...)*"
piaillé"pi", "py"
posé"p", "b"
râpeux"ra", "râ", "rè"
ronronné"ron"
roucoulé"rou", "rw", "rau"
roulé"rr... r"
saccadé"(k...)*", "(g...)*"
sec"k", "nk", "g", "ng"
sifflé"s"
tambouriné"(t...)*", "(d...)*"
tchatché"tch", "tj", "ts"
tranché"t", "d"
zozoté"z"

6. Habitat ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Pour l'ensemble des oiseaux d'Europe, et plus particulièment de France, l'habitat principal de nidification peut se standardiser simplement en 6 domaines (cf [Collectif]) :
- Agricole ou rural (cultures, plaine, montagne) ;
- Eau douce (étang, lac, marais non salé, rivière) ;
- Forestier (forêt) ;
- Maritime (mer, rivage, marais salé) ;
- Rocheux non maritime (rocher, falaise) ;
- Urbain (ville, village, parc, jardin).

7. Aspect extérieur ( Paragraphe Précédent / Suivant )


Pour un oiseau adulte d'une espèce donnée, l'aspect extérieur peut se caractériser simplement comme suit (voir Catalogue) :
- Polymorphisme sexuel : mâle, femelle, indifférent
- Polymorphisme saisonnier : été (plumage nuptial), hiver (plumage internuptial), indifférent
- Polymorphisme génétique : morphe pâle/sombre, morphe roux/gris, indifférent
- Poids : poids moyen en grammes
- Plumage : couleur, particularités
- Queue :
    - Queue globale : forme, longueur, couleur dessus/dessous, particularités
    - Croupion : couleur, particularités
- Corps :
    - Corps global : forme, particularités
    - Dos : couleur, particularités
    - Ailes : forme, couleur dessus/dessous, particularités
    - Poitrine : couleur, particularités
    - Ventre : couleur, bas-ventre, particularités
- Tête :
    - Tête globale : forme, couleur, particularités
    - Bec : forme, longueur, couleur, particularités
    - Calotte : couleur, particularités
    - Front : couleur, particularités
    - Sourcils : couleur, particularités
    - Yeux : forme, couleur, disque oculaire, cercle oculaire, bandeau oculaire, collier oculaire, particularités
    - Joues : couleur, particularités
- Cou :
    - Cou global : forme, longueur, couleur, particularités
    - Gorge : couleur, particularités
    - Nuque : couleur, particularités
- Pattes : forme, longueur, couleur, particularités
- Comportement : en vol, perché, au sol, sur l'eau, la nuit, particularités
- Photo : une ou plusieurs photos représentatives des caractéristiques de l'espèce listées ci-dessus

8. Bibliographie ( Paragraphe Précédent / Début )


Les auteurs cités dans cette page y sont mentionnés entre crochets sous la forme [AUTEUR Titre].

8.1. Bibliographie relative à l'Ornithologie

  1. Anonyme, Chants "simples" - Chants "complexes" - Les oiseaux nocturnes.
  2. Collectif, Proposition de classification par l'habitat des oiseaux nicheurs de France, article in ALAUDA - Revue internationale d'Ornithologie - pages 111-144, Volume 84(2) 2016.
  3. DUFOUR V., Suivi migratoire - Identification des passereaux en vol.
  4. Instinct animal, Liste des oiseaux du monde.
  5. LPO Isère, Livret d'aide à la connaissance du chant des oiseaux de l'Isère .
  6. NatureGate, Oiseaux.
  7. Oiseaux.net, Les oiseaux d'Europe.
  8. Oiseaux-birds.com, Sommaire Fiches.
  9. Ornithomedia.com, Identifier les oiseaux des jardins et des parcs au printemps et en été.
  10. Ornithomedia.com, Identifier les oiseaux des jardins et des villes d'Europe en hiver.
  11. POPINET J., Manifestations acoustiques des oiseaux - Compte-rendu de la séance du 9 octobre 1997, Société linnéenne de Lyon, Bulletin mensuel, Tome 67, Fascicule 3, Mars 1998.
  12. Vogelwarte.ch, Les oiseaux de Suisse.
  13. Xeno-Canto, Partager les sons d'oiseaux du monde entier.

8.2. Bibliographie relative au Langage parlé

Voir en Musique la Bibliographie relative au Langage parlé



Copyright © 2005 Régis Petit.         CopyrightFrance.com        Dernière mise à jour de la page : 30 novembre 2020.